L’agenda // on tour

2020

Anatole réparateur de coeurs

Dans le cadre de Vous z’en reprendrez bien ! Création éphémère des cies du 04 (soutenu par le département 04) :
Thorame-Basse / Place du village – 23 juillet à 19h
Forcalquier / Jardin des Cordeliers – 23 juillet à 19h
Digne les bains / Place de la Barlette – 24 juillet à 19h
Espace culturel Georges Brassens – St Martin de Boulogne (62) / REPORTÉ
Ouverture de saison l’Orange bleue – Eaubonne (95) – 26 septembre
Les ateliers d’artistes de Forcalquier (04) – 20 décembre

Par la fenêtre

Résidence / atelier dans le cadre du dispositif DRAC “Rouvrir le monde” – Association Musilub, Rustrel/Apt (84) – 24 au 29 août

Iphigénie(s)

Résidence d’écriture – Pied d’Aulun (04) – 16 au 19 novembre

2021

Anatole réparateur de coeurs

Giboul’Off – Strasbourg (67) – 27/28 mars
Fête du Printemps – Castellane (04) – mai
Namur en mai – Belgique – 13/14/15 mai
Festival des Petits Pois – Clamart (92) – 12 juin
Espace Georges Brassens – St Martin de Boulogne (62) – 11 septembre
Festival des Théâtres de marionnettes – Charleville-Mézières (08) – 17/26 sept (option)

Par la fenêtre

Ateliers récoltes – 1/5 mars – Maison Bonhomme et Vélo Théâtre Apt (84)
Écoute sonore et création in situ – 9/11 avril – Lèche-vitrine, Apt (84)

Iphigénie(s)

Résidence MCath – Ath (Belgique) option

2022

Anatole réparateur de coeurs

Festival of colours – Nouvelle Zélande – avril
Tournée Nouvelle Zélande (CubaDupa, Upsurge festival, etc.)

pour remonter plus loin sur les traces du Théâtre des Babioles…
rendez-vous à la page d’inventaire des réparations

Anatole

Entresort sans paroles / en déambulation / entre-spectacles

Par les temps qui courent, voilà bien une belle et vaste mission qu’une
marionnettiste pouvait se donner !
Aujourd’hui, ici et là, notre humanité est à aimer et à préserver !
Les cœurs brisés, les cœurs déçus, les cœurs abandonnés, les cœurs
meurtris, les cœurs serrés, les cœurs malades, les cœurs fermés …
Chacun d’entre nous, qu’il soit vieux ou qu’il soit jeune, pauvre ou riche,
femme ou homme, a quelque part un morceau de cœur à réparer.
Prendre soin de soi et de l’autre, prendre soin ensemble de ce qui nous
relie, avec poésie et humour, avec la possibilité d’une mise à distance
que crée la forme « marionnettique ».
Une marionnette qui ne parlerait pas mais qui s’adresserait à tous. Une
marionnette qui réparerait les cœurs… Sur tous les fronts !
Comme un jeu magique, enfantin, et qui nous ferait du bien à tous !

Anatole !

C’est lui, ce grand personnage en bleu de travail, caisse à outils à la
mains, petit air bien franchouillard, d’un autre temps. Celui des ouvriers
en bleu de travail, à l’ancienne, avec sa casquette bien vissée sur sa
caboche.
La réparation de cœur c’est sa spécialité ! Dans sa caisse à outils, il a
rassemblé avec soin le nécessaire pour ses opérations à cœur ouvert.
Des gestes sûrs, une réparation de cœur ça ne s’improvise pas !
Il faut à la fois de la douceur, de la vigueur, de la joie…

Comment ?

Anatole passe et invite une personne  pour une réparation singulière à la vue des spectateurs. Il opère devant des yeux ébahis par tant d’adresse et de douceur. Puis il repart vers d’autres cœurs à soigner. Chaque réparation est unique, comme toute vraie rencontre. Sa force réside aussi dans la surprise de son apparition là où on ne
l’attend peut-être pas.

Réparation pour tous / tout public

Réparation pour tous / tout public / réparation de 2 cœurs en même temps / réparation collective / réparation du cœur des arbres / réparation du cœur des lieux, villes etc. Petits et grands, valides et porteurs de handicaps, urbains et ruraux,
familiers et étrangers.

Où ?

Anatole peut se jouer presque partout, dans l’espace public ou privé :
village, ville, rue, festival, manifestation culturelle, sociale, associative,
lieux de convivialité, école, hôpital, centre de soins, maison de retraite,
prison, fête privée, parc, jardins… Visible de par sa stature et sa bonhommie, Anatole traverse les lieux et les évènements, en laissant une empreinte visuelle et affective dans la mémoire du public.
«Tout terrain» et munit de son passeport, Anatole répare aussi des
cœurs à l’international ! Car il emploi un langage universel : celui de la
rencontre, de cœur à cœur…


ANATOLE
wordless // walkabout sideshow

Frankly, a vast and beautiful mission for a puppeteer to have chosen in this day and age ! In our times, where Love is essential, as is the preservation of our humanity.

Broken, disappointed, abandoned, bruised, tight, sick, closed hearts… Everyone of us, young or old, poor or rich, woman or man, sometimes has a heart in need of repair.

It means taking care of oneself and of one another, seeking what draws us together, with poetry and humour,with that a certain distance created by the puppet’s magic.

A puppet that speaks to everybody without saying a word.
A puppet that goes about mending hearts … on all fronts.

Like a magic, childlike game that does us all great good !

Anatole !

He is this wonderful character in a blue overall, toolbox in hand, rather quaint and from another age, a simple worker of another time. And so french ! his cloth cap tightly.

Repairing hearts is his speciality ! In his toolbox he carries everything required for his open-heart operations. His gestures are confident : heart operations do not permit improvisation ! It takes gentleness but also vigour and joy…

How ?

Anatole goes about, inviting spectators to undergo a curious operation. Every repair is unique, as is every true encounter. His strength derives from the surprise effect of his appearance, its unexpectedness.
Whose hearts?
Anatole mends anyone’s heart, big or small, healthy or handicapped, townspeople or country folk, familiar or stranger.

Where ?

Almost anywhere, be it in a public or a private space : in villages or towns, in the street, in festivals, at social functions, cultural events, those organized by charities, clubs, in schools, hospitals, health care centres, retirement homes, prisons, private parties, parks, gardens…

Anatole is a globetrotter, passport holder, he also mends hearts internationally. Because his language is universal: that of heart to heart encounters…